DWEGHOM : HOLD RAEGH

€16.58

Tax included

Conquête : Le Dernier Argument des Rois miniature Dweghom: Hold Raegh
Read more
Quantity

Last items in stock

Conquête : Le Dernier Argument des Rois miniature Dweghom: Hold Raegh

Jeux de figurines Conquest

Miniature en résine avec socle (27 mm) et 1 carte "iCard" pour le jeu de miniatures "Conquête : Le Dernier Argument des Rois".
 
Les abominations surgissent la taille de plusieurs gens, au dessus de la tête même du plus grand mortel. Leurs parties ensanglantées sortent de leur thorax et abdomen bulbeux et distendu. Ce sont l'instrument de pure destruction dans le champ de bataille, filant vers l'avant et recavant un bilan sanglant avec leurs parties ressemblantes aux faucilles, laissant seulement des ruines sanglantes à leur passage. Les survivants parlent d'un gémissement aigu, seulement au seuil de l'audience, qui pénètre leurs mémoires, un son qui s'enregistre dans le cerveau même plus profondément que les cris de leurs camarades tombés au combat. C'est le seul son qu'un Abomination peut produire, le seul son qu'elle est permise de produire : un hurlement aigu pour transmettre la profondeur de leur misère et leur torture.

À l'origine, les abominations n'étaient pas destinées à servir comme des machines de guerre biologiques. C'était une forme de punition féroce et cruelle, conçue de la fantaisie du Souverain. Profondément dans l'abomination se trouve bien calé, le corps d'un Exilé qui a trahi sa confiance ou a violé la loi la plus sacrée des Lois de la Flèche. Malgré un effort significatif, même les plus fervents adversaires du Souverain n'ont pas pu concevoir une punition plus cruelle et ils ont adopté cette cruelle torture pour leurs pires ennemies.

Des cérébrales procédures envahissantes, diminuent la fonction cognitive des condamnés, alors que des traitements chimiques et hormonaux sont aussi appliqués afin de les faire perdre le contrôle de leurs dons liants à la vie et les forcer à s'attacher à un organisme inférieur. Beaucoup d'organismes étaient proposés et testés mais la modeste fourmi était finalement préférée. Même si des exemples plus épouvantables pourraient être faits, c'était accepté que ces Abominations liées à d'autres espèces, étaient très intraitables ou autodestructives. La physiologie hiérarchique intuitive de la fourmi la fait en quelque sorte plus sensible au commandement pheromonique, en forçant le corps de répondre à des ordres pendant qu'un contrôle suffisant est seulement permis au psychisme emprisonné dans cet amalgame atroce, pour lamenter sa souffrance même en réalisant la volonté de ses tourmenteurs.
Reference pbw7331
Data sheet
Prix
40 à 50 euros
Ages
A partir de 14 ans

Congratulation, a 1€ voucher has just been generated for you.

Code :